Le forum est fermé, il n'est plus possible de s'inscrire.
Une partie du contenu est accessible au public, le reste est réservé aux 103 formidables anciens membres, à condition qu'ils se souviennent de leur mot de passe.
Connexion

   Sanglier Rotix Index du Forum -> Le Forum -> Informations ->
Fermeture du forum
 


Sujet précédent :: Sujet suivant
Aller à la page: <  1, 2, 360, 61, 62, 63, 64  >
Invité
Invité
MessagePosté le: Sam 2 Nov - 19:44 (2013)   Sujet du message: Fermeture du forum Répondre en citant

Hors ligne

Plus d'informations

Vous devez être inscrit et connecté pour voir ces informations.
Connexion  ♦  Inscription


detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
Obélus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
detritus a écrit:
Anonymous a écrit:
Juste parce que j'aime pas laisser le dernier mot à Detritus  tête rouge









je suis bien d'accord. tête rouge








Alors ta gueule :$








NON. tête rouge rires suspect Mr. Green flèche choqué idée oops ! lunettes twisted ! ? fou avé







M'en fous
ch'uis un dieu ! vague fête pouet champagne coooool Woohoo ! frites vive moi merci !







pfff parking à bouleys marre brave bête boulet marteau ok, je sors élu boulet du jour ! personne ne m'aime ! tu nous la refais en français ? invasion de boulets ! frites regarde fiston, ça c'est un boulet au revoir connard voilà une corde mon ami Boulet d'Or regarde fiston, ça c'est un boulet si vous me cherchez je suis déjà dehors Ange regarde fiston, ça c'est un boulet






Depuis quand on peut poster des messages sans texte avec juste des smileys choqué

Je demande la remise en application de la règle des posts 100% smileys interdits  Addition héhé !






Il n'y a pas que des smileys, il y a aussi des citations. Votre demande est par conséquent rejetée.





{{{Spoiler}}}






avé




vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi vive moi





i'm with stupid     




hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ? hein ?




LOL !    



vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague vague



Okay   



  



pleurs Certainement l’événement le plus triste de l'histoire de l'humour...
https://www.youtube.com/watch?v=s6ZLshrXLSM